Auteur : Jean-Pierre Gay

Évolution du référentiel RGAA

Logo DGME

Le 4 décembre dernier avait lieu le 22ème séminaire AccessiWeb. Cette session abordait l’accessibilité web mobile et pointait quelques bonnes et mauvaises pratiques. Loin d’avoir été épuisé, le sujet avait surtout besoin d’être alimenté. Depuis quelques semaines, la documentation s’étoffe autour du référentiel RGAA. Passage en revue.

Les mobiles sont désormais omniprésents dans nos usages de l’Internet. L’accessibilité web se trouve directement impactée. Le W3C s’est emparé du sujet et a produit quelques documents d’orientation. Des travaux de normalisation sont donc en cours :

Mais la normalisation court derrière les usages, car l’anticipation des marchés est difficile (cf. la versatilité d’Apple dans la prise en charge de l’accessibilité au sein de son OS.) De plus, il faut tenir compte de deux cadres de travail hétérogènes : desktop et mobile, ce dernier dépendant fortement de l’OS utilisé. Tous ces facteurs ne facilitent pas l’établissement d’un cadre normatif, d’où la nécessité d’accompagner cette démarche par un ensemble d’outils pédagogiques.

En France, la DISIC (Direction Interministérielle des Systèmes d’Information et de Communication) n’est pas en reste. Elle a proposé initialement sur la base des travaux du W3C un Référentiel spécifique aux plateformes mobiles/tactiles.

Ce référentiel présenté comme la thématique 14 du RGAA n’a cependant que le statut d’une extension non obligatoire et demeure pour le moment un document de travail. Il définit déjà un ensemble de critères utiles à considérer :

14.1 A Chaque zone sensible a-t-elle une taille suffisante ?
14.2 AA La fonctionnalité de zoom du navigateur ne doit pas être supprimée ou limitée, cette règle est-elle respectée ?
14.3 A Pour chaque interaction gestuelle déclenchant une action, l’action est-elle déclenchée de manière appropriée ?
14.4 A Chaque interaction gestuelle complexe a-t-elle une alternative ?
14.5 AAA Les interactions gestuelles doivent être décrites au moyen d’une aide en ligne, cette règle est-elle respectée ?
14.6 A Les interactions gestuelles impliquant un changement d’orientation de l’écran (basculement, rotation, secouement…) ont-elles une alternative (hors cas particulier) ?
14.7 A L’accès au contenu ne doit pas dépendre d’une orientation de l’écran (portrait ou paysage), cette règle est-elle respectée ?
14.8 A Pour chaque champ de saisie, le format de saisie attendu est-il, si possible, associé à un type de saisie pertinent ?
14.9 A Les éléments interactifs adjacents, déclenchant la même action, doivent être groupés en un seul élément, cette règle est-elle respectée ?
RecoMT-14.1 A Chaque image porteuse d’information utilisée en propriété de fond d’élément a-t-elle une alternative visible ?
RecoMT-14.2 A Chaque alternative visible associée à une image en propriété de fond est-elle pertinente. ?
RecoMT-14.3 AA Chaque image est-elle optimisée pour la taille et la résolution de l’écran ?
RecoMT-14.4 AA L’ordre des contenus de la page est-il optimisé pour une consultation sur un écran de périphérique mobile/tactile ?

Le référentiel de la DISIC s’accompagne depuis février dernier d’un ensemble de guides. Ces guides sont destinés à améliorer l’accessibilité d’applications mobiles qu’elles soient hybrides ou natives :

Enfin, un Guide d’audit d’applications mobiles présente les différentes étapes qui permettent d’assurer une couverture complète de l’accessibilité d’une application mobile.