Auteur : Youssef Tabarine

Symfony Live - Fabien Potencier

Nous avons eu la chance d’assister à l’édition 2018 de Symfony Live pour laquelle une nouvelle fois alterway a répondu présent.

Fabien Potencier a présenté les nouveautés de Symfony 4 sortie fin novembre 2017: le core est actuellement en version beta 4.1, la version 4.4 sera quant à elle disponible en LTS pour la fin de l’année 2018.

Ce fut l’occasion pour lui de dévoiler les particularité de cette nouvelle version de qui est en terme de structure de fichiers un véritable “breaking change”.

Il a notamment expliqué la nouvelle architecture de Symfony plus souple et complètement “bundle-less”: Symfony 4 a en effet été repensé dans sa structure et sa gestion pour apporter plus de facilité, d’efficacité et supprimer le maximum de contraintes pour le développeur, notamment relatives au paramétrage des bundles.

Quelques points importants à retenir :

  • Le nouveau composant Flex (un plugin Composer) : il s’agit d’un changement de paradigme complet, on découpe les librairies du dépôt symfony/symfony et on induit une dépendance avec une librairie de Symfony uniquement si on en a besoin. Ça fonctionne avec Composer et un système de recettes. En effet, lors de l’ajout d’une dépendance via la traditionnelle commande ‘Composer require xxxxx’, Symfony Flex va d’abord interroger le serveur Flex pour trouver des informations à propos du package. Si rien n’est trouvé, alors Composer va prendre le relais avec son comportement « normal ».
  • Pour l’installation et la gestion des nouveaux projets, Symfony a développé et intégré un outil permettant de remplacer le bon vieux Symfony Installer. Ce nouvel outil permet d’automatiser la plupart des tâches d’installation, de suppression et de mise à jour des dépendances. Il s’agit en fait d’un plugin composer qui va faciliter la vie du développeur de l’application.
  • le bundle générateur laisse place à symfony/maker-bundle (une alternative au SensioGeneratorBundle). La notion de Bundle n’est plus un terme que le développeur doit forcément connaître car il s’agit maintenant d’un terme plus interne au Framework , Prefetch maker (facilite l’installation), Manifest (permet de définir ce que flex doit faire).
  • Symfony 4, installé en skeleton ne fait pas plus de 13 fichiers !

Fabien Potencier a également évoqué l’avenir de Silex, la distribution Ecommerce basé sur Symfony qui selon lui, en l’absence de contributeurs, ne devrait plus être maintenue.