OpenStack Paris Summit 2014

Authors : Alterway

Voici les sessions/demos, du mardi 4 novembre, auxquelles j'ai assistées :

Building the Cloud Ecosystem OpenStack, Docker, Kubernetes

Chinmay Naik, de chez Symantec, a présenté la mise en place d'une infrastructure OpenStack, couplée à Docker et Kubernetes. Hors détails techniques, il a mis en valeur deux points justifiant le choix de ces technologies :

  • séparation des ressources via le système des tenants (keystone),
  • l'intégration continue.

Sponsor Demo Theater - Tesora: What’s New in The Tesora Database as a Service Platform for OpenStack 

Tesora a présenté sa solution DBaaS, stockage de base de données et haute disponibilité. Tesora participe au développement de Trove, son pendant Open Source. A noter la présence de Percona.

Hands-On Troubleshooting OpenStack

Le troubleshooting, reste un peu inévitable avec OpenStack. Cette session assurée par Linux Polska qui développe un outil, « CloudBliss » s'appuyant notamment sur Splunk, et qui propose de centraliser via une interface web unique des rapports d'analyses de logs permettant le débuggage des différents composants infrastructure d'OpenStack. Session avec labs au rdv.

Neutron Network Node High Availability

Session menée par Redhat/enovance sur l'intégration de HA dans Neutron. Cette fonctionnalité sera probablement intégrée dans la prochaine version d'OpenStack, nommée Kilo. Fonctionnelle, disponible sur GitHub, elle ne semble pas destinée pour le moment à des environnements de production.

Can You Trust Neutron? A Tour of Scalability and Reliability Improvements from Havana to Juno

Session rondement menée par Salvatore Orlando (Breaker of OpenStack things, VMware ) qui a travers des slides concrets (Diagrammes de performances) a tenté de montrer en comparant Havana/Juno que les performances et la « reliability » sont fortement accrues avec l'arrivée de Juno. Ces écarts de perfs donnent fortement envie d'upgrader.

Storage Foundation for OpenStack Compute  

Scality a profité du summit pour présenter son pilote  « REST block driver », Open Source.

Orchestrating Docker with OpenStack

Malheureusement, je n'ai pu y assister, salle comble.

Managing OpenvSwitch across a large heterogenous fleet

Longue démonstration de Rackspace détaillant leur expérience d'utilisation d'Open vSwich. Une session que l'on peut résumer un une seule phrase, à retenir :

Utilisez Open vSwich en version 2.1 minimum, sinon c'est l'enfer.

Ses performances, sa robustesse et sa stabilité sont très nettement supérieures aux versions précédentes.

Toutes les sessions sont consultables :

https://www.openstack.org/summit/openstack-paris-summit-2014/session-videos/

Découvrez les technologies d'alter way